Devenez
Annonceur

Vignobles de Ramatuelle

Née sous l’impulsion d’une poignée de vignerons, la coopérative vinicole de Ramatuelle voit le jour dans les années 1950. Plus précoces, les propriétaires récoltants de Fréjus s’étaient eux rassemblés dès le début des années 1920. Les Vignobles de Ramatuelle tels qu’on les connaît aujourd’hui regroupent ces deux caves, animées depuis des décennies par l’envie de préserver le terroir et de faire connaître les produits issus du patrimoine provençal.

Ayant opéré il y a une quinzaine d’années une grande opération de modernisation, les vignerons, très attachés à la tradition et à protection des sols, peuvent aujourd’hui se targuer de travailler exclusivement en agriculture raisonnée.

Et pour ne rien gâcher, un espace de dégustation a été créé au printemps dernier, où vous pouvez venir profiter du cadre idyllique tout en dégustant une vaste gamme de produits du terroir, en partie bio, ainsi que des spiritueux, et tout ce qu’il faut pour ravir les plus petits !

Pour la cuvée 2017, les Vignobles de Ramatuelle peuvent s’enorgueillir d’ajouter à leur très belle production un premier rosé vegan, ainsi qu’un rosé sans sulfite. Un bel effort qui nous réserve assurément de nouveaux développements pour l’année prochaine.

Portrait

Gérald Lattugoni, Directeur Général des Vignobles de Ramatuelle

PORTRAIT1NBpetit

Chimiste et œnologue de formation, Gérald Lattugoni a pris la tête des Vignobles de Ramatuelle il y a un peu plus de vingt ans, en 1997. Moins de cinq ans plus tard, en 2001, les vignobles opéraient une transition vers l’agriculture raisonnée : « De plus en plus de vignerons reviennent à une culture traditionnelle, au travail des sols. Les traitements phytosanitaires sont raisonnés et ont été diminués. Pour preuve, nous avons réintroduit des ruches à côté des parcelles de vigne », confie-t-il avec une fierté non dissimulée. Une démarche qu’il a très à cœur de poursuivre et de développer, notamment avec la sortie cette année de deux nouvelles cuvées de rosé : « A Contrario », un vin sans sulfites, et « Vegan », qui comme son nom l’indique est garanti sans produits animaux ! Une « date importante » pour le directeur des lieux, qui compte bien transformer l’essai et « réussir à proposer un rouge vegan et un rouge sans sulfites pour la récolte 2018 ». Saluons cette démarche de développement durable, qui permet de faire un geste pour l’environnement sans bouder son plaisir !

